«Air Play» – Joyeuse aire de jeux

2022-12-17-air-play-1-moby-nikola-milatovic.jpg
Seth Bloom et Christina Gelsone dans Air Play d'Acrobuffos - Photo : Nikola Milatovic
2022-12-17-air-play-2-planets-nikola-milatovic.jpg
2022-12-17-air-play-3-pas-de-deux-credit-air-play-by-florencemontmare-15-11-r.jpg
2022-12-17-air-play-4-umbrellas-nikola-milatovic.jpg
17 décembre 2022,

Françoise Boudreault

Lors de son mot de bienvenue pour le première canadienne d’Air Play, spectacle des fêtes de la TOHU, Stéphane Lavoie a parlé brièvement du décès de Jan Rok Achard. Un pionnier, un visionnaire qui a activement contribué au développement de l’École nationale de cirque de Montréal et du cirque au Québec. Entre autres. Dans une entrevue datant de 1995, on sent la fierté et la joie de Jan Rok qui souligne que l’École est la première en Amérique à accueillr des élèves à temps plein et à se consacrer à la formation et au développement d’artistes de cirque. Un hommage lui a été rendu le dimanche 11 décembre au Studio des 7 Doigts ; une cérémonie à la mesure de la gratitude de centaines d’artistes et d’intervenants du milieu qui l’ont salué avec émotion. Cofondateur du regroupement professionnel En Piste et de la TOHU, cet homme de cirque a été un modèle d’intégrité et d’ouverture d’esprit. Salut Jan Rok ! Mais revenons à Air Play.

Air Play a été créé par les Acrobuffos en collaboration avec le sculpteur Daniel Wurtzel et les programmateurs de la TOHU ont le spectacle dans leur mire depuis plusieurs années. Formé de Seth Bloom et Christina Gelsone, Acrobuffos compte sept créations à son actif depuis 2005. Ballerine de formation, Christina est aussi marionnettiste, acrobate et marche sur échasses. Seth est jongleur et les deux sont comédiens physiques pratiquant l’art clownesque avec délectation. Unis par une jolie histoire d’amour, ils se rencontrent en Afghanistan où Seth a confondé le Mobile Mini Circus for Children. Fiancés pendant qu’ils se produisaient dans la rue en Écosse, ils se sont mariés en Chine. Leurs spectacles ont tourné dans 25 pays et ils résident à New York, dans Harlem.

Dans Air Play, les choses sont simples : du jaune, du rouge, deux valises, des ballons, des ventilateurs, des tissus, quelques parapluies. Tôt dans la représentation, le public est pris à parti et les artistes vont dans la salle vers des enfants, des adultes. Le contact est chaleureux et souvent comique, on joue, on se taquine avec le sourire.

Un montage de séquences d’extraits musicaux variés accompagne Seth et Christina et donne le ton aux différentes séquences du spectacle. On reconnaît Arvo Pärt, Érik Satie… On assiste d’abord à des manipulations de ballons, des moyens, des gros, des plus petits, souvent gonflés à l’hélium, qui s’envolent ou restent en suspens dans les airs. Et ensuite, des tissus se déploient très haut, dans le grand ciel circassien de la TOHU. Air Play offre des images poétique qui évoquent le pouvoir du vent et de l’air, l’immensité de l’espace, la force des éléments. Artistes ayant beaucoup joué dans la rue, Seth et Christina amadouent le public et l’amènent à faire partie du spectacle, les enfants autant que les grands. Certains montent sur scène pour attraper des ballons avec des filets ou en poussent un autre de la main pendant qu’il vole au-dessus de la foule.

On pourrait dire que le spectacle ne manque pas d’air, mais il s’agit surtout d’un agtréable divertissement basé sur la fascination et une approche ludique des Acrobouffos avec les spectateurs. Bref, du bonbon, quelque chose de bon, un dessert, une flûte de champagne, de prosecco ou d’eau pétillante, au choix. Un spectacle bienfaisant, léger comme cet air qui sculpte les immenses pans de tissu diaphane ou de plastique léger en mouvance au-dessus des multiples ventilateurs dont nous oublions souvent la présence.

On passe un bon moment avec Accrobuffos, parce que leurs jeux avec les objets dans les airs sont joliment menés avec le savoir-faire que nécessitent les manipulations précises. Mais surtout, le duo établit un contact spécial avec les spectateurs et gagne le coeur des adultes autant que celui des enfants.